La biodiversité, tissu vivant de la planète

Une biodiversité saine et fonctionnelle (diversité des espèces, des gènes et des écosystème) permet de soutenir la vie humaine. Nous sommes « dans » cette biodiversité et nous en dépendons au quotidien. Sa définition par Gilles Bœuf :

Les espèces sont vulnérables face au changement climatique et pour nombre d’entre elles, le temps leurs est compté. Les effets du changement climatique varient considérablement en fonction des espèces. « Ces effets du changement sur les espèces vont de la hausse du niveau des mers à la destruction des habitats, jusqu’aux variations dans la disponibilité des ressources alimentaires ». Ainsi, le changement climatique est une menace pour près d’un cinquième des espèces menacées de la liste rouge de UICN. À titre d’exemple s’appuyant d’une étude sur 35 écorégions, le WWF estime qu’avec un scénario à +3.2°C, la moitié des espèces qui les peuplent sont menacées d’extinction. Dans le scénario à +2°C, bien que divisée par deux, cette perte de biodiversité est déjà effective.

« La biodiversité a une valeur intrinsèque et sa perte nous appauvrit tous. Au-delà des répercussions évidentes aux niveaux économique et social, nous nous exposons à de profonds changements impactant des écosystèmes fournissant des services vitaux à des centaines de millions de personnes. »

* Le Comité français de l’UICN est le réseau des organismes et des experts de l’Union internationale pour la conservation de la nature en France.

Pour aller plus loin : https://uicn.fr/biodiversite-et-changement-climatique/

Les constats du GIEC*

• « L’influence humaine a sans équivoque réchauffé l’atmosphère, l’océan et les terres émergées ».
• « Chacune des quatre dernières décennies a été successivement plus chaude que toute décennie depuis 1850 ».
• « Le réchauffement est plus important qu’il n’était évalué en 2013 : la température moyenne de surface est 1,09°C plus chaude qu’en 1850. En fait, ce réchauffement se produit à un rythme jamais observé depuis 2 000 ans. »

Pour aller plus loin :

* Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat

À peine vingt ans pour éviter le pire : l’histoire se joue maintenant !

La communauté scientifique ne cesse d’alerter sur les enjeux et conséquences de ce changement climatique qui s’accélère. La biodiversité connaît sa 6e extinction et le changement climatique est la 3e cause de son érosion.
Les 4 axes de solutions :
• Réduire notre pression sur les 5 grandes causes de l'érosion (et sur le vivant en général),
• Recréer les conditions du vivant (en pensant gîte et couvert),
• Contribuer à la science et à la connaissance de la biodiversité,
• S’émerveiller.

Comment agir concrètement ?

La biodiversité est omniprésente dans nos vies, et à notre échelle nous avons un rôle à jouer pour la préserver, le CPIE vous accompagne dans vos changements.
Par vos choix quotidiens, vous pouvez agir localement :
• Mangez local, varié et de saison,
• Rencontrer les agriculteurs locaux qui vous nourrissent,
• Apprenez le nom des espèces que vous rencontrez dans la rue ,
• Renseignez-vous sur l'origine des produits que vous consommez, et aidez-vous des labels ,
• Regardez, observez, apprenez, et émerveillez-vous !
La biodiversité est complexe et variée, et les chercheurs ont besoin de vous pour mieux la connaître et la préserver. Participez aux sciences citoyennes et mieux connaître la biodiversité qui vous entoure avec :
Un dragon dans mon jardin : sur les amphibiens
Un carré pour la biodiversité : sur les plantes spontanées et les insectes pollinisateurs
Le portail OPEN : un portail qui permet à tous de participer à l’observation de la biodiversité
 Partagez vos observations avec votre smartphone en postant vos photos sur NaturaList ou Inaturalist (disponible via Google play ou Apple store )
• Créer des zones refuges pour la biodiversité dans votre jardin ou sur votre balcon : Le CPIE vous accompagne avec son action Un animateur nature dans votre jardin
• Engagez-vous et soutenez des associations environnementales comme la nôtre.

Pour vous, élus locaux, voici des pistes d’actions :

• Reconstituez des corridors et réservoirs de biodiversité avec « Les Trames Vertes et bleues, noires et brunes » : l’appel à projet « Nature et Transition » de la Région Nouvelle Aquitaine (les projets suivis au CPIE)
• Améliorer les connaissances biodiversité de votre territoire et sensibiliser les habitants : l’Atlas de la biodiversité communale (ABC) de l’Office Français de la Biodiversité : Ici l’appel à projet
• Valoriser vos actions avec le label « Territoire engagé pour la Nature » de l’OFB
• Sensibiliser les équipes municipales avec des ateliers : « la fresque de la biodiversité », formations, sorties nature…

Pour plus de renseignements

Contactez Chloé du CPIE au 05 17 31 01 32 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.