Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement de Gâtine Poitevine

Des amphibiens dans votre jardin !

date de l'événement 8/04/20

Partez les observer dès maintenant...

Ce soir avec le confinement imposé à l’ensemble des habitants, les amphibiens en migration vers leur lieu de reproduction (c’est-à-dire mares, étangs et tout autre point d’eau), ou encore vers leur site de nourriture préféré, ne se feront pas écraser par une voiture noctambule. Pourtant depuis les jardins, des lampes torches lumineuses feront leur apparition pour aller scruter le moindre frémissement d’herbe, ou pire encore, la moindre goutte d’eau mal placée.

Ceci est à cause du programme de sciences participatives sur les amphibiens, lancé par le CPIE "Un dragon ! Dans ma Gâtine ?". Les habitants (surtout les femmes et enfants, ainsi que tous les hommes) sont devenus incontrôlables à l’idée de pouvoir observer des animaux contraints de vivre sous l’eau durant leur jeunesse, et sur terre après une métamorphose exceptionnelle leur délivrant des poumons à la place de leur branchie. Leurs allures de dragons font qu’ils sont reconnus dans la littérature… au moins depuis l’existence des livres… Pourtant, ces animaux semblent passer invisibles aux yeux des deux-sévriens…

C’est pourquoi, le CPIE invite tous les habitants (les plus courageux, et ceux habitués à manger des myrtilles l’été) à observer de préférence à la tombée du jour, les amphibiens présents dans leur jardin. En ces périodes sombres ou quelque peu crépusculaires, l’identification est délicate même pour les plus nyctalopes d’entre vous ! Pensez bien lors de vos observations à la volée (pendant vos heures de jardinage nocturnes, marche à tâton, et coups de téléphone tardifs dans le jardin), il est important de prendre une photo, noter le lieu et la date de chaque amphibien déniché grâce aux faisceaux de votre lumière. Car ces informations sont précieuses et peuvent être comptabilisées sur le grand site des Dragonniers de France : www.undragon.org Pour les plus timides et les plus curieux, vous pouvez aussi envoyer vos observations à Chloé (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) qui vous aidera à identifier les espèces inconnues.

Attention, l’abus de cette activité est dangereux pour la santé ! Merci de contacter le CPIE aux premiers symptômes marquant l’addiction. Il se pourrait que vous soyez en train de devenir un dragonnier deux-sévriens… Affaire à suivre !

Les amphibiens sont des êtres-vivants. Soyez responsables, les observations doivent se réaliser dans le plus grand calme, en limitant au maximum le temps de dérangement. Ne déplacez pas les amphibiens sauf s’ils n’ont plus aucune patte !